Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Montmahoux : le maire, la mare et les cochons
par Marc Laimé, 18 mai 2015

Dans un petit village du Doubs, sis dans le canton d’Amancey, qui compte aujourd’hui moins de cent habitants, la bêtise ordinaire qui préside à la dévastation de la nature y dévaste aussi les âmes, comme en témoigne cette navrante histoire d’un monde oublié, à jamais perdu pour des contemporains oublieux de tout ce qu’ils doivent à leurs enfants.

Dans l’après-guerre, et au-delà, jusqu’à l’orée des années 80, existait au centre du village une mare où s’ébattaient une quarantaine de canards venant des fermes avoisinantes.

On découvre ses traces en prenant le chemin de randonnée, à droite de l’église, en montant la grand-route.

Il y avait des grenouilles, les oiseaux venaient y boire, et sans doute les renards la nuit venue.

La mare n’avait jamais embêté personne. Le terrain est en pente. Un tuyau évacuait le trop plein après les grandes pluies, qui s’écoulait par une creusure, un mini ruisseau qui s’évacuait ensuite dans une canalisation.

Des décennies durant les enfants du village installaient des petits moulins construits de quelques menues branches sur ce petit ruisseau, et s’y amusaient à loisir.

Montmahoux

Il y a une dizaine d’années le maire du petit bourg a décidé de réinstaller le petit tuyau d’écoulement plus loin, en contrebas de la mare.

Depuis le trop plein ne s’écoule plus après les grandes pluies, mais la mare s’assèche, elle, immédiatement, dès que suinte un peu d’eau.

Depuis, souvent, des quantités de grenouilles s’enfuient, crevant de soif, cherchant désespérément un peu d’humidité. Là où chantait une fontaine, de la terre asséchée.

Plus haut on a construit de nouvelles maisons. Jamais les anciens n’y avaient construit de maisons. Depuis, la source perturbée par ces constructions déverse de l’eau sur la route.

Au lieu de la faire couler vers la mare, on la fait remonter à grand frais, à contre sens.

La mare est totalement asséchée.

La commune vient de décider d’y mettre des cochons. Des piquets sont posés, une barrière électrique est en cours d’installation autour de la mare et d’une petite parcelle de terrain qui l’entoure.

Les cochons - deux ou trois ou quatre (?), ne seront pas forcément malheureux, moins qu’en batterie.

Mais c’est ridicule, on n’est pas en temps de guerre pour devoir élever des cochons pour la commune !

Il s’agit sans doute de les préparer à la broche pour une fête.

Les villageois vont montrer à leurs gosses les "jolis petits cochons", avant que de les convier à festoyer en se gavant de leurs petits copains cuisant sur un feu avec une barre enfoncée dans le cul et sortant par la bouche.

Qui sauvera la mare de Montmahoux ?

Un cas d’école pour la conférence que donnera le mardi 19 mai à Besançon, M. Gilles Sené, Professeur agrégé en SVT sur le thème "Ce que peuvent dire les analyses de l’eau… Deux études sur l’état des eaux et des bassins versants en Franche-Comté".

CONTACT :

M. Vincent Marguet

Maire de Montmahoux

Mairie, 
25270, Montmahoux

Tel. : 03 81 49 54 32

Mel : paulinemarguet@orange.fr

impression

commentaires

1 Montmahoux : le maire, la mare et les cochons

merci a mr le maire pour ces 3 petits cochons a cotée de la maison cet super ils sons mimi et pas de problèmes et que ca dure voire en 2016 avec d autres bête encore merci Vincent

poste par jardot denis - 2015-05-29@09:02 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!