Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Marais Poitevin : peut mieux faire…
par Marc Laimé, 25 octobre 2010

Plusieurs associations de Charente Maritime, des Deux-Sèvres et de Vendée (*), membres de la Coordination pour la Défense du Marais Poitevin, ont rendu public le 21 octobre 2010 un communiqué dénonçant les errements qui affectent les projets de SAGE de la Vendée et du Lay, incompatibles avec le SDAGE de Loire-Bretagne, qui menacent, s’il devaient rester en état, le bon fonctionnement de l’Établissement public d’État pour la gestion de l’eau et de la biodiversité du Marais poitevin, en cours de création, et arraché de haute lutte l’an dernier…

« Les commissions d’enquêtes publiques sur les projets des trois SAGE (schéma d’aménagement et de gestion des eaux) « Sèvre Niortaise - Marais poitevin, Vendée et Lay » ont rendu leur verdict. Après un dépouillement soigneux des dossiers, le recueil des avis et l’audition des maîtres d’ouvrages, leurs conclusions sont claires : les projets présentés des SAGE de la Vendée et du Lay sont inacceptables car incompatibles avec le SDAGE (schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux) de Loire-Bretagne.

De plus, s’agissant du SAGE Lay, il est remarquable que la commission d’enquête exige un renforcement juridique du texte afin que celui-ci ait une réelle portée et qu’il ne se contente pas de simples affichages.

Quant au SAGE Vendée, il est dommage, et curieux, que la commission d’enquête n’ait pas retenu notre questionnement pourtant essentiel sur les ambiguïtés de la répartition des volumes exportés dans les départements voisins par les barrages de Mervent, et bientôt libérés. A l’heure où les questions d’accès à l’eau potable sont à l’ordre du jour en Vendée, il serait inacceptable qu’une partie des volumes de ces ouvrages soit furtivement détournée vers l’irrigation agricole.

Le SAGE Sèvre niortaise - Marais poitevin, le plus ambitieux des trois et impliquant les départements de la Charente-maritime, des Deux-Sèvres, de la Vendée et quelques communes de la Vienne, reçoit par contre un satisfecit de la commission d’enquête. Celle-ci a fortement argumenté sur le fait qu’il est évident qu’un SAGE doit présenter des dispositions et règlements allant au-delà du SDAGE : sinon à quoi servirait-il ?

Ainsi, si les projets de SAGE du Lay et de la Vendée doivent être repris, celui de la Sèvre niortaise est le seul à pouvoir être adopté en l’état, au nettoyage près de quelques « virgules ».

La Coordination pour la défense du Marais Poitevin demande aux autorités préfectorales de valider le SAGE Sèvre niortaise - Marais poitevin dans les plus brefs délais, sans attendre la mise à niveau de ses voisins, et sans le dénaturer. Une décision contraire serait le signal indiscutable d’un manque de détermination pour orienter ce territoire vers une gestion de l’eau partagée et respectueuse des milieux.

L’Établissement public d’État pour la gestion de l’eau et de la biodiversité du Marais poitevin, en cours de création, doit pouvoir s’appuyer sur un texte efficace ; faute de quoi il souffrira à son tour d’un lourd handicap dès sa naissance, répétant en cela une configuration hélas bien connue. »

(*) Organisations co-signataires, membres de la Coordination pour la Défense du Marais Poitevin :

- en Charente-Maritime : Nature environnement 17 ; AIE 17 ; S.O.S. RIVIERES.

- en Deux-Sèvres : Deux-Sèvres Nature Environnement ; APIEEE ; De l’Eau l’hiver.

- en Vendée : LPO–Vendée ; ACEDEM ; L’EPOUESOU ; LES ROUCHES.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!