Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FLUX
Lot-et-Garonne : unification du prix de l’eau
par Marc Laimé, 7 juillet 2013

Le syndicat mixte départemental Eau 47, créé à l’origine en 1981 sous forme d’une fédération de 15 syndicats et 7 communes, a annoncé le 21 juin dernier la mise en œuvre d’une tarification unique de l’eau potable de ses 240 communes membres, quel que soit leur mode de gestion (public ou privé), sur l’ensemble du territoire du Lot-et-Garonne.

Le syndicat envisage de procéder à l’identique en 2014 pour l’assainissement.

Mais au-delà de ces annonces factuelles, l’historique qu’a rendu public Eau 47 ce même jour (voir ci-après), est riche d’enseignements au regard des débats qui vont se développer dans les prochains mois, dans le cadre de la réforme de la politique de l’eau initiée par le gouvernement.

Détermination de l’échelon territorial pertinent pour la gestion de l’eau et de l’assainissement, construction sur la longue durée d’un panel de compétences qui s’enrichit au fil du temps et s’adapte aux évolutions réglementaires et/ou législatives, prise en compte conjointe du petit cycle et du grand cycle, solidarité urbain-rural, négociations avec l’ensemble des partenaires institutionnels (Etat, collectivités membres ou non membres, Agence de l’eau, opérateurs privés…), optimisation de la gestion de la ressource et des infrastructures…

Autant de préoccupations prises en compte dans un dispositif novateur, qui exprime une capacité d’innovation institutionnelle échappant aux cadres de pensée habituels en matière de gestion de l’eau et de l’assainissement.

PDF - 124.9 ko
Le syndicat Eau 47
PDF - 855.2 ko
Historique Syndicat Eau 47
PDF - 22.1 ko
Mise en oeuvre prix unique de l’eau

Contact :

M.LatastePetit@eau47.fr

impression

commentaires

1 Lot-et-Garonne : unification du prix de l’eau

il faut juste faire un petit rappel : l’eau est le 3em secteur le plus corrompu après l’armement et le BTP ! Alors que c’est une ressource vitale pour l’humanité. Que font nos gouvernants pour moraliser tout cela, où trempent-ils aussi dans cette corruption, ceci expliquerai cela ?
Alors que l’on voit bien que la ressource eau va finir par se raréfier. Ce qui montre bien que les économies d’eau doivent se faire au quotidien par chacun d’entre nous !
pour info 60 millions de consommateurs teste des douchettes à économie d’eau et préconise la pose de matériel d’économie d’eau sur les robinets et WC.
L’étude montre qu’une famille de 4 personnes peut réduire de 30% sa facture d’eau (de 150 m3 /an à 100 m3) soit 50 m3 d’économie d’eau par an, tout en gardant le même confort.
Il est indiqué que ces matériels d’économie d’eau permettent au final une économie entre 217 et 267 € /an ce qui représente 45% de la facture d’eau (30% d’économie pour l’eau et 15% supplémentaire sur l’énergie).
plus d’infos sur http://www.activeau.fr/test_60_mill...

poste par patricia64 - 2013-07-10@16:50 - Répondre à ce message
2 Lot-et-Garonne : unification du prix de l’eau

Etonnant solipsisme : plutôt que d’ouvrir la boite noire du financement des politiques publiques de l’eau, qui ne se limitent pas à Veolia, Suez and co, vous nous invitez à faire la fortune de nouveaux brigands qui s’en viennent arracher des miettes du gâteau...

Ceci faisant, en incitant pieusement à "économiser l’eau", en fermant le robinet avec nos dents, dans le système de financement actuel vous accroissez mécaniquement le montant de la facture.

Double peine : l’achat des économiseurs + la facture qui augmente...

Faut revoir votre paradigme fissa, sinon les consommateurs vont vous coller au tribunal :-)

poste par Marc Laimé - 2013-07-10@17:14 - Répondre à ce message
3 Lot-et-Garonne : unification du prix de l’eau

Logique en fait cette approche, les villes, les agglomérations vont se fournir de plus en plus loin de leur territoire. Si cela pouvait amener les zones urbaines à financer les campagnes, on peut rêver ? Actuellement, c’est plutôt la voie inverse qui est choisie, on met les campagnes sous la tutelle des zones urbaines…

poste par Jean-LuK - 2013-07-11@17:49 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!