Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Les représentants des consommateurs démissionnent du Comité de bassin Loire-Bretagne
par Marc Laimé, 8 mai 2012

Par un courrier en date du 10 avril 2012, M. Daniel Bideau, administrateur national de l’UFC-Que Choisir, a annoncé au président du Comité de bassin Loire-Bretagne, M. Serge Lepeltier, maire (UMP) de Bourges et ancien minsitre de l’Ecologie, que les deux réprésentants de l’UFC-Que Choisir au sein du Comité de bassin Loire-Bretagne démissionnaient de leurs fonctions, las de ne pouvoir faire entendre les intérêts de leurs mandants face aux lobbies industriels et agricoles. Une décision qui relance le débat récurrent sur une modification substantielle de la représentation des usagers au sein des comités de bassin.

On sait généralement que, par leurs factures d’eau, les consommateurs contribuent pour 85 % au budget des Agences de l’eau. C’est aussi le cas de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne. Ce que l’on sait moins, c’est que la voix de leurs représentants dans le Comité de bassin (le « parlement de l’eau ») est systématiquement snobée, ignorée. Les consommateurs sont ravalés au rang de vaches à lait. Après des années d’une telle aberration, ne se résolvant pas à faire de la figuration, les deux représentants de l’Union fédérale des consommateurs-Que Choisir dans cette instance ont préféré démissionner.

Voir ci-après la lettre de démission de l’un d’entre eux, Daniel Bideau, administrateur national de l’UFC-Que Choisir, qui explicite ses raisons.

Ce coup d’éclat ne va pas manquer de relancer la revendication de plus en plus claire d’une réforme des Comités de bassin, avec la création d’un quatrième collège d’usagers domestiques, aujourd’hui représentés, à la portion congrue, au sein du collège faussement qualifié de collège « usagers », où siègent majoritairement des représentants d’intérêts socio-professionnels catégoriels, au premier rang desquels les industriels et les agriculteurs…

Word - 84 ko
La lettre de démission des représentants de l’UFC-Que Choisir, 10 avril 2012

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!