Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Les nouvelles « collaborations » public-privé…
par Marc Laimé, 28 novembre 2013

Poursuivant son travail de sape contre la gestion publique de l’eau, le laboratoire de recherche-développement LyRE de la Lyonnaise des eaux, qui a déjà colonisé la communauté universitaire de Bordeaux, poursuit son entreprise de déceverlage en organisant le jeudi 28 novembre 2013 un « petit déjeuner » d’anthologie, dédié aux « collaborations Public-Privé » dans la gestion de l’eau…

Les membres de la chaire « Les contrats de PPP : enjeux contemporains et défis pour l’avenir », chaire sponsorisée par GDF-SUEZ, organisent donc une « Table ronde », qui vise à promouvoir dans le débat public, l’espace public, un nouveau paradigme.

On connaît l’antienne, martelée tous azimuts depuis des années : « le débat public-privé n’a aucun sens, les véritables enjeux ne sont pas là, désormais le public et le privé doivent concourir harmonieusement à une gestion pacifiée d’un "bien commun", au regard du « développement durable », comme à la Région Ile-de-France, et de la « RSE », histoire d’amadouer les bonnes sœurs qui gèrent les fonds de placement éthique…

Il n’est pas anodin que cette mascarade promeuve ouvertement le vocable de « collaboration ».

Il ne suffit pas de tout mettre en œuvre pour liquider la gestion publique.

Il faut aussi humilier ses acteurs et défenseurs.

Et laisser à penser qu’ils sont des adeptes de la « collaboration… »

On se demande dès lors pourquoi l’actuel directeur de la Fondation France-Libertés se fourvoie en pareil aréopage.

PDF - 307.4 ko
Le programme du "petit-déjeuner"

La marraine de ladite Fondation vient tout juste de déclarer, lors du très médiatique 25ème anniversaire de sa création., qu’à l’exemple de sa regrettée fondatrice, « elle ne se tairait pas ».

Nous non plus.

impression

commentaires

1 Les nouvelles « collaborations » public-privé…

On s’interroge, à juste titre, sur les raisons de la participation d’Emmanuel Poîlane à cette table ronde de la collaboration public-privé. Une autre question se pose : le directeur de la Fondation France-Libertés a-t-il lu l’ouvrage de Gabriel Amard intitulé : "L’eau n’a pas de prix - vive la régie publique" préfacé par Danielle Mitterand ?

poste par X - 2013-12-9@10:18 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!