Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Les îlots de chaleur urbaine, par Thierry Uso (*)
par Marc Laimé, 21 août 2021

L’agence d’urbanisme de la région nantaise (AURAN) vient de publier l’une des rares études françaises sérieuses sur les îlots de chaleur urbaine... Le rôle des cours d’eau et de l’évapotranspiration dans la réduction des îlots de chaleur urbains est bien mis en évidence.

Le réchauffement climatique, phénomène global, est susceptible d’avoir des effets à une échelle locale voire micro-locale, en raison de facteurs défavorables préexistants.

Très fortement lié à l’occupation du sol, le phénomène d’îlot de chaleur conduit notamment à accroître l’intensité des températures diurnes et nocturnes en ville, et ce à l’échelle de la rue ou du quartier. Certains types de matériaux et de sols tendent en effet à accumuler fortement la chaleur et à créer ponctuellement une élévation des températures de surface. Quelques degrés de plus qui contribuent à augmenter la température ressentie par les citadins.

Si cela passe inaperçu la plupart du temps, ce phénomène de surchauffe est difficile à supporter en période de fortes chaleurs, en particulier la nuit. Il constitue un facteur de vulnérabilité parmi d’autres, surtout pour certaines populations, face aux effets du dérèglement climatique (sécheresse, inondations, canicules...).

L’observation et l’analyse des impacts à l’échelle locale des changements climatiques restent encore trop peu réalisées. Sans cela, difficile de prioriser, de cibler et de planifier des actions pertinentes réellement opérationnelles. C’est pourquoi, l’Auran (Nantes) a engagé à son initiative un travail de repérage des îlots de chaleur urbains à partir de l’exploitation de données satellitaires.

Ces éléments de connaissance nouveaux permettront de créer, à court terme, un outil d’aide à la décision pour les aménagements urbains dans une perspective d’adaptation des territoires de Loire-Atlantique aux changements climatiques.

https://auran.org/sites/default/fil...

Lire aussi :

"Les impacts de la végétation sur le climat urbain et les possibilités d’utilisation des données thermiques dans les zones urbaines". (en anglais)

http://europeanwater.org/images/pdf...

Le co-auteur de l’ouvrage, Jan Pokorny est un tchèque co-auteur du livre intitulé "Water for the Recovery of the Climate—A New Water Paradigm", axé sur la relation "cycle de l’eau - climat". Les auteurs de ce livre qui a été publié il y a plus de 10 ans sont en train d’en écrire un nouveau intégrant des données récentes sur le sujet.

(*) Thierry Uso est membre d’Eau secours 34, d’Attac et de l’European Water Movement.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!