Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau
par Marc Laimé, 16 octobre 2018

Point d’orgue d’une entreprise de démolition qui va mettre à bas un demi-siècle de politique environnementale en France, le gouvernement s’apprête à légiférer par ordonnance pour fusionner l’AFB et l’ONCFS. Eaux glacées publie en exclusivité le projet de loi organique, l’exposé des motifs et le projet de loi qui vont signer ce coup de force sans précédent, dont les conséquences seront cataclysmiques.

Le nouvel établissement, provisoirement dénommé AFB-ONCFS, va fusionner l’AFB (qui a elle-même déjà avalé l’ex-Onema puis les Agences), avec l’Office de la chasse qui va se voir, on le vérifiera sans peine dans les documents que nous publions, conférer tous les pouvoirs sur l’ensemble des politiques environnementales. Voir ci-après les différents collèges du futur organisme après fusion...

Demain ce sont donc les chasseurs qui auront notamment la haute main sur les polices de l’environnement…

Et disposeront bien sur des finances des Agences de l’eau, puisque toute l’opération initiée depuis des années par la bande à biodiv et climat (refaite à l’arrivée comme des bleus par les chasseurs, un comble !), comme nous l’avons déjà longuement évoqué, ne vise qu’à s’approprier la manne financière constituée par les deux milliards d’euros prélevés chaque année par les Agences sur la facture d’eau de l’usager domestique du service public de l’eau et de l’assainissement.

Ce coup de force sans précédent s’inscrit dans le contexte délétère qui vient de voir, sans que cela ne dérange personne, le même gouvernement enterrer la Directive cadre européenne sur l’eau.

http://www.eauxglacees.com/Le-gouve...

En même temps, après l’Onema (le retour du refoulé ?), l’Agence française pour la biodiversité (AFB), connaît une gestion des plus alarmante, surtout suite au blocage de paiement par l’agent comptable d’environ 70 marchés pour des raisons de conformité.

Il s’avère aussi que le département des systèmes d’information (DSI) a dépensé son budget de fonctionnement depuis le mois de juillet dernier et une partie du budget de certaines directions sans que personne ne constate cette dérive.

Des agents se retrouvent sans matériel de terrain pour réaliser leurs missions.

Une note sur mesure est rédigée ne respectant pas les textes en vigueur et qui concerne la prime informatique afin de permettre à la Dsi de gonfler ses rémunérations.

Voici venu le temps de l’écologie des catacombes.

PDF - 111.3 ko
1. L’exposé des motifs.
PDF - 51.8 ko
2. Le projet de loi organique.
PDF - 132.6 ko
3. Le projet de loi de fusion pour un organisme unique.

Lire aussi :

- Scandale à l’ONEMA

http://www.eauxglacees.com/Scandale...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 28 novembre 2012.

- Précis de décomposition de la politique de l’eau

http://www.eauxglacees.com/Precis-d...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 28 septembre 2018.

impression

commentaires

1 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

On peut dire ce qu’on veut de ce décret (et en penser plus ou moins de mal ou de bien), mais la gouvernance dépendra d’un décret. A voir ce qu’il dit, ce fameux décret !

Quant au financement, on peut en penser beaucoup de mal, on continue à passer d’un établissement public à une saignée des Agences...

poste par Feup - 2018-10-17@08:33 - Répondre à ce message
2 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

Cela n’avait aucun sens de garder l’ONCFS en dehors de l’AFB, vu l’expertise environementale compélmentaire de l’ONCFS (recensement et connaissance de la faune, régulation). C’est plutôt une bonne nouvelle d’autant plus que ce sont les syndicats de chasseurs et non l’ONCFS qui s’opposent généralement à l’AFB. Enfin une vrai Agence sans angle mort et qui gagnera en efficience par rapport à la myriade d’opérateurs qui existaient jusque là !

poste par bastooa - 2018-10-17@09:57 - Répondre à ce message
3 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

ce n’est pas l’AFB qui est fusionnée avec l’ONCFS mais les services départementaux de l’ONCFS (en moyenne 10 par dpt)qui sont fusionnés avec les services départementaux de l’AFB (en moyenne 4 par dpt), pour à terme faire des service de 10 agents, ça fait un sacré paquet de suppression de postes, est ce qu’on va dans le bon sens ? non, évidemment ! d’autant que le travail actuel dans ces services n’a strictement rien à voir, l’ONCFS travaille bcp sur les pratiques dans la nature (chasse , pêche, circulation...), réseau faune sauvage, CITES, loup , ours... et les SD de l’AFB (ex onema) sur les usages de l’eau : irrigation, alimentation eau potable, rejets en tout genre, travaux soumis à déclaration ou autorisation l’eau sur l’eau, Eviter-Réduire-compenser, réseaux, + tout le nouveau volet biodiv , le boulot n’a strictement rien en commun. La fusion c’est juste pour supprimer des postes qu’on se le dise et faire des cadeaux aux chasseurs, parce que fusion ou pas fusion, l’oncfs n’abandonnera jamais la police de la chasse ou de la pêche, ce qui devrait être un préalable.

poste par rackam - 2018-10-17@14:55 - Répondre à ce message
4 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

Faut bien lire les textes proposés, c’est bien une fusion des deux établissements qui est sur les rails et pas seulement des services départementaux

poste par X - 2018-10-17@16:32 - Répondre à ce message
5 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

dans les faits ça concerne que les SD qui seront vraiment les dindons de la farce, les autres OSEF... ils la sentiront pas passer la fusion.

poste par rackam - 2018-10-17@19:22 - Répondre à ce message
6 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

Vu de l’intérieur, ce n’est certainement pas l’AFB qui a avalé l’ONEMA (et encore moins les AE... elle ne fait que siphonner leur budget !), mais bien l’ONEMA qui a avalé les 4 autres établissements intégrés à l’AFB, imposant à l’ensemble sa technostructure dont chacun connait l’efficacité.
En passant quand on voit le résultat des milliards dépensés par les AE (principalement pour enrichir les Véolia et consorts), on se dit que ce n’est pas plus mal d’en détourner une partie au bénéfice du reste de l’écosystème (la terre, la mer... trois fois rien quoi), qui a toujours été jusqu’ici le parent pauvre des politiques publiques.
Il semble qu’en fusionnant avec l’AFB l’ONCFS va au contraire enfin échapper à l’orbite des chasseurs, qui bien que contributeurs minoritaires au budget de l’établissement n’en gardaient pas moins la haute main sur tout ce qui s’y faisait, du conseil d’administration aux plus petits services départementaux.
Cela se fera certainement en échange d’une réduction voire d’une suppression de la contribution des chasseurs au budget du nouvel établissement (on parle d’Agence Nationale de la Biodiversité ?), mais c’est pas grave : on pompera un peu plus sur les AE... Autre possibilité : on arrête Ecophyto, c’est le même montant !
Quand à la gestion calamiteuse de l’AFB, héritage direct des pratiques de l’ONEMA, elle ne pourra que s’améliorer au contact de l’ONCFS, dont la réputation en la matière est bien meilleure.

poste par Yop - 2018-10-18@00:01 - Répondre à ce message
7 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

mais bien sur...

poste par rackam - 2018-10-18@00:36 - Répondre à ce message
8 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

Pour répondre à YOP :

La fusion Onema - AAMP Aten PNF + MNHN s’est faite pour le plus grand plaisir des petits établissements. L’Onema bien que plus structuré n’a pas profité de la fusion. On a repositionné les directeurs de petits établissements sur des postes équivalents sur un gros établissement : sacré promo pour certains, compte tenu de leur CV et de leurs compétences. Les agents des petits établissements ont été très bien reclassés, sauf quelques exceptions... alors qu’à l’Onema peu de personnes ont profité du système.
Et cela va recommencer avec l’ONCFS.
Bien sûr le deal c’est d’économiser de la masse salariale et de distribuer des subventions, mais ça ne change rien.
Le nouvel établissement sera encore dirigé par des hauts fonctionnaires carriéristes aux ordres du ministère et des politiciens. On a bien vu avec Nicolas Hulot que le soutien était nul. Je ne parle même pas de la Police de l’environnement, dont d’ailleurs personne ne parle jamais.
On voit bien aux USA comment Trump a cassé l’EPA qui bien qu’imparfait a autrement plus de gueule que l’AFB

poste par Les_petits_oiseaux - 2018-10-24@10:14 - Répondre à ce message
9 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

économiser de la masse salariale ??? alors là on rêve, parce que la masse salariale de l’ONEMA ou l’AFB n’a cessé de gonfler. Ceux qui ont vu leurs effectifs fondre comme neige au soleil sont les agents techniques de l’environnement (les ATE cat C), dont on supprime les postes en services départementaux (faire "mieux avec moins" est un leitmotiv, faire avec moins c’est réussi, faire mieux..???) Alors que tout ceci est le fruit de leur travail,
on casse du C pour faire du B ou du A et les C n’ont strictement aucune récompense pour ces efforts, tout juste le droit de fermer leur gueule. Alors que la retraite s’éloigne d’année en année, que le salaire suit à peine l’inflation (en euros constant les C touche de moins en moins), quelle arnaque que cette fonctionnarisation !!!

poste par RACKAM - 2018-10-25@10:04 - Répondre à ce message
10 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

Pour le plus grand plaisir des petits établissements ?!? Vaut mieux entendre ça que d’être sourd... de toute évidence vous n’en savez rien et vous ne venez pas de ces établissements !
Si leur chefs se sont en effet bien recasés (quoique la seule maîtresse après dieu reste la SG de l’ONEMA, merci du cadeau), cela ne veut rien dire des difficultés de leur personnels.
Du coup ces propos relativisent ceux que vous tenez sur la gestion de l’ONCFS, j’en déduis que vous n’en savez rien non plus.

poste par YOP - 2018-11-6@23:30 - Répondre à ce message
11 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

l’oncfs, en comparaison de l’onema, n’a aucune rigueur budgétaire, l’établissement, financé majoritairement par les chasseurs (contrairement à ce que vous dites) 70% quand même, est en quasi banque route depuis des années et pourtant fait le paon et la roue, heureusement que l’Etat vole tous les ans au secours de l’oncfs en comblant les 30% qui manque. Qu’on ne se trompe pas, la fusion c’est ni plus ni moins le sauvetage de l’oncfs le tout en donnant les clés aux chasseurs, sans contre partie, il n’est par exemple, pas question que le futur oncfs abandonne la police de la chasse, ce qui serait la moindre des choses. La fusion, c’est véritablement un hold up...

poste par rackam - 2018-10-18@00:42 - Répondre à ce message
12 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

Dire que l’ONCFS c’est les chasseurs c’est vraiment ne pas connaître l’établissement et c’est insultant pour leurs personnels.
Cette fusion c’est au contraire écarter les chasseurs des problématiques de police de l’environnement.
De plus les inspecteurs de l’environnement de l’Oncfs et de la FB (ex ONEMA ) passe le même concours et ont la même formation initiale. Cette fusion n’est donc qu’une suite logique.
Le problème c’est qu’elle aura pour conséquence la suppression de nombreux postes et le but du gouvernement est uniquement de faire des économies de budgets.

poste par Nico - 2018-10-19@20:52 - Répondre à ce message
13 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

Et accessoirement, faire changer de boulot à des cat C qui pour certains ne veulent pas de la police de la chasse ou de la police de l’eau, ou d’autres qui ne peuvent pas se voir en peinture, bonjour l’ambiance...

poste par RACKAM - 2018-10-25@10:06 - Répondre à ce message
14 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

Bonjour

Cet article ne correspond pas à la réalité.
Les chasseurs ont été vent debout pour ne pas intégrer l’AFB.
A lire la loi organique (si elle n’est pas détricotée au Parlement) les chasseurs n’auront pas la majorité au Conseil d’administration contrairement à celui de l’ONCFS, c’est donc tout à fait positif.

poste par Alain - 2018-10-22@15:38 - Répondre à ce message
15 Les chasseurs vont absorber l’Agence française pour la biodiversité et les Agences de l’eau

Tout cela n’est que tartufferie. Que ce soit telle ou telle organisation, le résultat sera le même.

C’est le capitalisme qui détruit l’environnement, les milieux de vie, la faune ; la flore ; etc...

Le capitalise, donc l’économie, n’a qu’un seul objectif : faire plus d’argent avec de l’argent soit par l’intermédiaire de biens et services soit par les produits financiers.

Le reste n’est que baratin. La fin justifie tous les moyens.

La transition écologique , c’est du pipeau dans un telle cadre. L’ économie est incompatible avec ce système.

Le développement durable, l’économie circulaire, le capitalisme vert, bleu, l’économie sociale et solidaire (rires !), tout cela n’est que billevesées.

Vos atermoiements vis à vis de réorganisations, de nouvelles structures me font pitié.

L’ Etat, quelle que soit la structure, n’a qu’un rôle : celui de favoriser l’extraction de la plus-value.

Cela me rappelle M. DUMONT qui a ouvré toute sa vie à l’ INRA pour le productivisme et qui se présente à la présidentielle en 19714. Il y a de quoi rire.

Il n’ y a rien à attendre de la politique, de l’Etat, des industriels et autres.

Toutes ces structures ne servent qu’ à entériner le désastre. Comme la CNIL qui n’a pas empêché le fichage généralisé par l’ Etat et les acteurs privés.

poste par CYRIL - 2018-10-22@22:51 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!