Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Les adieux de Martin Guespéreau
par Marc Laimé, 15 juin 2015

"Pour nous, fonctionnaires d’Etat, l’exercice des postes clefs de direction ne peut se faire sans avoir toute la confiance et le soutien des autorités du pays. Je l’ai eue, je l’ai exercée. On me la retire, je me retire."

Lettre aux membres des comités de bassin de Corse et de Rhône Méditerranée

Lyon, le 12 juin 2015

Mesdames, Messieurs

"La ministre de l’écologie a décidé de mettre fin à mes fonctions à la tête de l’agence de l’eau. Mon successeur, Laurent ROY, prendra ses fonctions lundi prochain, 15 juin.

Jusqu’ici directeur de l’eau et de la biodiversité au ministère de l’écologie et ancien directeur de DREAL, ses compétences ne sont plus à prouver et vous aurez certainement beaucoup de plaisir à travailler avec lui.

La rapidité d’effet de cette décision me prive de la possibilité de vous dire au revoir comme je l’aurais souhaité.

Ces 4 années passées à travailler ensemble pour l’eau et le bien commun ont été pleines d’enjeux pour notre agence de l’eau. Vous avez donné des orientations claires à l’agence de l’eau dans son dixième programme (2013-18) en prenant des décisions courageuses de réorientation des aides sur les urgences de notre époque et de rééquilibrage plus juste et pertinent des redevances, comme dans aucune autre agence selon la cour des comptes.

Les résultats sont impressionnants et je suis fier de vous les avoir présentés au nom des personnels de l’agence de l’eau qui se battent chaque jour pour les faire advenir.

Quelques exemples : un record imbattable en 2014 d’économies d’eau à 70 Mm3/an dans notre territoire où le déficit d’eau sévit déjà dans 40% de ses bassins ; 3 fois plus de seuils aménagés ou supprimés en 2014 alors qu’on nous disait cette politique impossible ; des politiques nouvelles comme la gestion des débordements d’eau usées en situation d’orage, le soutien à l’innovation...

Cette transformation du programme s’est doublée d’une mutation interne profonde de l’agence : l’agence a retrouvé la voie des projets d’établissement, assemblées générales des personnels, du management par objectif...

Plus complexe, elle a repris le chemin des réorganisations d’équipes pour s’adapter aux métiers et à une exigence de réduction de nos effectifs triplée depuis 2012 à 3 départs par an pour 2 départs à la retraite. L’équipe de direction, progressivement renouvelée, s’est engagée très fortement à mes côtés et vous la côtoyez souvent. Elle a su maintenir fort l’engagement et la motivation des équipes pour la mission.

Je vous suis particulièrement reconnaissant du soutien, toujours franc et lucide, que vous m’avez apporté ainsi qu’aux équipes de l’agence.

L’agence de l’eau et les comités de bassin sont des institutions visionnaires dont les fondamentaux sont très sains et qu’il s’agit d’adapter toujours aux réalités nouvelles.

Cette procédure de recrutement très rapide, sans appel à candidature ni consultation de vos présidents, est inédite pour notre agence de l’eau mais elle ne doit pas vous troubler.

Le pouvoir de nomination revient à la ministre, souverainement, et mon obéissance est totale sur ce point.

La période que nous traversons est difficile pour les agences de l’eau et engage particulièrement la responsabilité de la ministre.

Pour nous, fonctionnaires d’Etat, l’exercice des postes clefs de direction ne peut se faire sans avoir toute la confiance et le soutien des autorités du pays. Je l’ai eue, je l’ai exercée. On me la retire, je me retire.

Je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de mon meilleur souvenir."

impression

commentaires

1 Les adieux de Martin Guespéreau

Ni pleurs, ni regrets tant le personnage était antipathique et a fait beaucoup de tort au monde économique.

Se vanter de faire des économies d’eau, produit que l’on ne consomma pas mais que l’on utilise seulement avant rejet au milieu montre à quel point, il était plus porté par l’idéologie que le pragmatisme.

Se vanter d’avoir réduit le nombre de seuils alors qu’avec les bouleversements climatiques, il faut au contraire ralentir la vitesse avec laquelle l’eau retourne à la mer en est un 2ème exemple.
Quant à sa capacité d’écoute des membres du CB, elle a été à la hauteur de celle qu’il a déployée au près du personnel de l’Agence.
Certains directeurs sont regrettés quand ils partent, pas lui.

poste par lion69 - 2015-06-16@17:36 - Répondre à ce message
2 Les adieux de Martin Guespéreau

La plupart des seuils sont au fil de l’eau et ne ralentissent en aucun cas l’eau avant qu’elle n’aille à la mer... par contre ils contribuent au colmatage des milieux et à l’évaporation.

Quant aux barrages réservoirs il sont certes localement importants mais restent une goutte bien dérisoire par rapport aux volumes d’eau qui tombent sur le pays.

Le plus "simple" et le plus réaliste : retenir l’eau naturellement dans les sols pour une restitution progressive d’une eau de qualité qui satisfasse les différents usages. Et c’est là qu’il faut du courage politique pour limiter l’urbanisation, protéger les zones humides, forêts, prairies et initier une couverture permenante des sols cultivés !

Dans ces conditions, pas sûr que M. Guespéreau ait été un si mauvais DG d’Agence ??

poste par X - 2015-06-16@18:04 - Répondre à ce message
3 Les adieux de Martin Guespéreau

Je partage l’avis de X. : préserver les zones humides, restaurer les cours d’eau pour optimiser leurs fonctionnements naturels, réduire les pollutions, limiter l’urbanisation,..., sont autant d’économie pour le futur. "Il a fait beaucoup de tort au monde économique", celui qui nous pousse à (sur)consommer, pillier les richesses naturelles, détruire les terres agricoles et tout ça pour une minorité !!! Et bien, je dirais que cela est juste normal. Il faut que "le monde economique" comprenne que les ressources naturelles ne sont pas inépuisables et encore plus l’eau dont l’Homme a besoin pour simplement vivre.
Pour en revenir à M. Guespereau, peut-être osait-il dire simplement l’évidence, c’est peut-être pour cela qu’il a été remplacé ?

poste par mout-mout - 2015-06-17@11:09 - Répondre à ce message
4 Les adieux de Martin Guespéreau

Je crois que Monsieur LION69 n’a pas bien compris le fonctionnement de la ressource en eau et comment la protéger.
Par ailleurs, "Certains directeurs sont regrettés quand ils partent, pas lui.", je crois monsieur, qu’encore une fois vous ne savez pas de quoi vous parlez. Mr Guespereau sera regretté par la majeure partie des agents. Les seuls personnes "contentes" de son départ son les personnes syndiquées, minoritaires et non suivies par leurs collègues. Et je mets "contentes" entre guillemets car même chez ces personnes, il y a eu des retours positifs vis à vis de son travail.
Enfin, Martin Guespereau a plus fait bouger l’agence de l’eau RMC que n’importe quel autre directeur d’agence de l’eau sur les bassins RM&C et ailleurs.
Un peu d’objectivité Monsieur LION69 ne vous ferait pas de mal. Ce que vous pensez n’est que votre opinion, donc ne faites pas de généralités. Et dans un monde d’adulte, un monde professionnel, on juge une personne sur son travail et non sur sa personnalité. Bien à vous.

poste par Water69 - 2015-06-18@13:52 - Répondre à ce message
5 Les adieux de Martin Guespéreau

Monsieur WATER69 je ne suis pas sûr que les représentants du personnel de l’Agence de l’Eau RMC soient minoritaires et non suivis par leur collègues : le nombre de personnes mobilisées lors des mouvements sociaux démontre très largement le contraire. Comme vous le notez si bien "Ce que vous pensez n’est que votre opinion, donc ne faites pas de généralités."

poste par Le syndicaliste minoritaire - 2015-08-4@11:06 - Répondre à ce message
6 Les adieux de Martin Guespéreau

J’ai moi eu l’honneur de travailler sous ses ordres et j’en suis fière.
C’est un homme qui oeuvre pour l’intéret général et qui connait le sens du mot servir l’état et rappelez vous que l’état c’est vous !
Que c’est nul de critiquer aisni vos congénères. Votre diatribe dit tout de votre mentalité.

poste par agent - 2015-08-25@15:52 - Répondre à ce message
7 Les adieux de Martin Guespéreau

Communication FRAPNA - Jeudi 11 juin 2015

A l’Agence de l’Eau, les directeurs passent
mais la continuité de l’action doit être préservée.

Martin Guespereau vient d’être remplacé à la tête de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse par Laurent Roy, qui est lui-même remplacé à la Direction de l’eau et de la biodiversité (Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature) par M. François Mitteault (1).
La FRAPNA s’étonne du moment choisi pour ce remplacement alors que le SDAGE 2016-2021 est au milieu du gué et que Martin Guespereau et de son équipe occupent une place importante dans son élaboration.
La FRAPNA tient à saluer le travail considérable réalisé par Martin Guespereau à la tête de l’Agence de l’Eau qu’il a rénovée avec l’aide et les efforts du personnel, dans son fonctionnement, dans sa communication comme dans son image auprès du public. Au-delà du volume de travail effectué et de la tâche accomplie, la FRAPNA souligne le souci de dialogue et d’équité entre les diverses catégories d’usagers qui l’a toujours animé.
A un moment où le modèle des institutions de Bassin est remis en cause par les prélèvements répétés de l’État dans le budget des Agences et la perspective de la création de la future Agence Française de la Biodiversité, la FRAPNA rappelle son attachement à la gouvernance de Bassin et à la mise à disposition à ce niveau des moyens financiers et humains nécessaires à la réussite d’une politique de l’eau ambitieuse à laquelle nous convie la Directive Cadre sur l’eau.
La FRAPNA souhaite pleine réussite au nouveau directeur Laurent Roy qu’elle assure de son entière collaboration dans la difficile concertation autour du projet de SDAGE 2016-2021.
Félicitation à l’action de l’ancien directeur et bienvenue au nouveau directeur.

poste par Jacques Pulou - 2015-06-17@17:40 - Répondre à ce message
8 Les adieux de Martin Guespéreau

Je conçois que Monsieur Martin Guespéreau ait déplu à beaucoup, à commencer par l’establishment" de Hauts fonctionnaires et certains lobbies, tant il dénotait ou faisait « tâche » avec ceux et celles qui occupaient des postes similaires. A sa manière, et avec intelligence il incarnait un renouveau et un nouvel espoir pour ceux et celles qui combattaient les atteintes de toutes sortes aux milieux aquatiques, et espéraient un nouveau rapport de force !
Non Monsieur Guespéreau, votre mission pour « sauver l’eau » n’est pas achevée, nous avons encore besoin de vous pour accomplir cette tâche ardue, mais ô combien nécessaire et vitale, pour notre pays et les générations futures. Votre vision d’un nouveau paradigme pour l’eau est juste. Vos prises de positions emblématiques sur un certain nombre de sujets comme les polluants (dont les pesticides) ont marquées les esprits, à commencer par moi. Il est urgent de déployer vos actions entreprises à l’échelle RMC, à l’échelle nationale, voire supra…..
Je ne doute pas que vos compétences seront mises à profit pour un nouveau challenge à la hauteur de vos compétences !
A bientôt l’Ami.
Signataire d’un commentaire au post. N°7 : http://www.eauxglacees.com/Eau-clim...

poste par Zorro - 2015-06-18@13:59 - Répondre à ce message
9 Les adieux de Martin Guespéreau

Martin Guespereau a attribué le financement pour le bassin Ganay, sans étude d’impact, sans consulter l’ONEMA, alors qu’un simple calcul permet de constater que cet ouvrage sera insuffisant. 80 M. d’euros du contribuable donné à Bouygues via Suez c’est lui. Une présentation par le Président de l’association montée par les riverains :
https://www.youtube.com/watch?v=yFZ...

Ce bassin etait prévu à coté du stade Vélodrome mais il semblerait que ca n’est pas du gout de Bouygues qui y a installé un complexe immobilier ’vert’.

https://www.change.org/p/pas-de-bas...

Pour passer les mailles de la règlementation, le bassin a été présenté au départ comme un bassin d’eaux de pluie, comme l’atteste le discours de M. Teissier du 10 juillet 2014, que je mets à votre dispostion sur demande car sa mise en ligne sur le site MPM a été retirée. Ce discours a néanmoins été tenu devant M. Guespereau qui n’a pas jugé utile de rectifier cette erreur.

poste par hydro atterré - 2015-07-6@12:43 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!