Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Le SEDIF va maquiller ses factures d’eau
par Marc Laimé, 15 février 2018

Le comité syndical du Syndicat des eaux d’Ile-de-France a adopté lors de son conseil syndical du 17 décembre 2017 trois délibérations l’autorisant à faire figurer de manière distincte sur la facture de l’usager les trois redevances prélevées, en même temps que celle de l’assainissement, par Voix Navigables de France, l’Agence de l’eau et les Grands Lacs de Seine. Objectif : faire apparaître que le prix de la seule consommation d’eau facturée par le syndicat se rapproche désormais irrésistiblement de celui d’Eau de Paris. La grosse astuce de com vise bien sur, à terme, à “prouver” que le coût de la gestion privée est, bientôt, quasi identique, et demain “moins chère” que la régie publique…

Nous avions déjà le prix au litre, et non plus au m3, d’eau, arraché par la FP2E à Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, astuce dont nous avions narré les péripéties qui s’en étaient suivi…

http://www.eauxglacees.com/Facture-...

Désormais c’est le SEDIF qui affine sa com, l’air de rien, et on peut aisément augurer les roulements de tambour qui ne vont pas tarder.

On va où si tout le monde commence à maquiller sa facture comme il l’entend ?

La facture d’eau c’est encore un service public où c’est déjà la Française des jeux ?

Qui veut gagner des millions ?

« Le comité :

(…)

- a décidé, par la seule voix du Président, l’ensemble du Comité s’abstenant, de faire figurer la redevance prélevée pour le compte de Voies Navigables de France (VNF) sur une ligne dédiée sur la facture d’eau potable ; a fixé à compter du 1er janvier 2018, à 0,0140 € H.T. /m3 le taux de la contre-valeur applicable pour assurer le financement de la taxe versée à VNF ; a autorisé le Président à pratiquer les aménagements nécessaires si des modifications interviennent sur le calcul de l’assiette ou sur le taux de la redevance, en lui permettant de passer et de signer les avenants correspondants,

- a décidé de faire figurer la redevance prélevée pour le compte de l’Agence de l’Eau (AESN) sur une ligne dédiée sur la facture d’eau potable ; a fixé, à compter du 1er janvier 2018, la contrevaleur de la redevance « prélèvement unitaire » facturée par le délégataire pour le compte de l’AESN, à 0,052 € H.T. par mètre cube facturé, afin de couvrir le montant de la redevance ; a autorisé le Président à pratiquer les aménagements nécessaires si des modifications interviennent sur le calcul de l’assiette ou sur la valeur de la redevance,

- a décidé de faire figurer la redevance prélevée pour le compte de l’EPTB Seine Grands Lacs sur une ligne dédiée sur la facture d’eau potable, a fixé à 0,0143 € H.T. par mètre cube facturé , à compter du 1er janvier 2017, la contrevaleur de la redevance pour service rendu de soutien d’étiage de l’EPTB Seine Grands Lacs, facturée par le délégataire sur le périmètre desservi ; a autorisé le Président à pratiquer les aménagements nécessaires, si des modifications interviennent sur le calcul de l’assiette ou sur la valeur de la redevance au cours de l’exercice. »

Sources : SEDIF - Compte-rendu du Comité syndical du 14 décembre 2017.

Voir aussi :

- Les voyages en eaux troubles des élus du syndicat des eaux usées de la région parisienne

https://www.francetvinfo.fr/monde/e...

France (TV) Info, 15 février 2018, 12h54.

- Marché de l’eau, quand la gestion privée dérape

https://direct-radio.fr/france-inte...

France Inter - Secret d’info, Jacques Monnin, 17 février 2018, 13h45.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!