Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FLUX
Laboratoires publics d’analyse : quatre départements du Sud Ouest créent « Public Labos »
par Marc Laimé, 16 décembre 2013

Les conseils généraux du Gers, du Lot, du Tarn et du Tarn-et-Garonne ont annoncé le 9 décembre 2013 à Cahors (Lot) la création de « Public Labos », initiative qui vise à mutualiser les ressources de quatre laboratoires départementaux d’analyses.

La convention d’entente baptisée « Public Labos » vise à répondre à la concurrence délétère de groupes de taille internationale, qui ont accentué un phénomène de concentration des laboratoires d’analyse ces dernières années.

« Chacun des laboratoires garde son identité propre avec un budget annexe à leur collectivité de tutelle respective. Nous mutualisons nos outils d’analyse, qu’ils soient de métrologie, de qualité… Nous pourrons faire des achats en commun. La convention vise à mettre à disposition des capacités », précise M. Emmanuel Esposito, directeur du laboratoire départemental d’analyses du Lot.

Forte de ses 10 500 clients (particuliers, éleveurs, industriels, restaurateurs, collectivités, entreprises agro-alimentaires…), réalisant 580 000 analyses par an, regroupant 130 agents, dotés de 6 600 m² de locaux, et réalisant 9 millions d’euros de chiffre d’affaires chaque année, la convention d’entente vise à :

- rationaliser et maîtriser les coûts de production par la mise en commun progressive des achats, de la logistique, de la communication, etc. ;

- rechercher de la cohérence et de la complémentarité dans les projets de développement et d’investissement ;

- élargir la palette des services proposés à chaque client, au meilleur coût, avec la mise en place d’un catalogue commun.

« Par exemple, si la Diren souhaite des analyses du suivi des masses d’eau du Tarn, le laboratoire du Lot pourra les faire pour le compte de celui du Tarn et sera rémunéré sous forme de dédommagements », ajoute Emmanuel Esposito.

Les quatre départements ont décidé ce rapprochement pour pérenniser sur chaque territoire leur laboratoire qui intervient dans les domaines de la protection de l’eau et de l’environnement, la sécurité alimentaire, la santé animale, le contrôle de la radioactivité…

« Des prestations d’intérêt public jusqu’alors effectuées par les laboratoires publics pour le compte de l’Etat ont été ouvertes à la concurrence, telles celles du contrôle sanitaire de l’eau. Cette libéralisation a participé directement à la disparition de plus du quart des laboratoires publics de France », rappelle Emmanuel Esposito.

Un exemple à suivre !

Lire aussi :

- La loi sur l’eau privatise les services publics (1)

http://www.eauxglacees.com/La-loi-s...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 9 octobre 2007

- Laboratoires publics d’analyse des eaux : la crise

http://www.eauxglacees.com/Laborato...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 22 septembre 2009

- Laboratoires publics d’analyse des eaux : le Val-de-Marne se mobilise

http://www.eauxglacees.com/Laborato...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 25 septembre 2009

- Le monopole caché du contrôle de la qualité des eaux du robinet

http://www.eauxglacees.com/Le-monop...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 23 février 2011

- Le deuxième laboratoire d’analyse des eaux français coulé par la concurrence

http://www.eauxglacees.com/Le-trois...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 24 février 2011

- Laboratoires publics d’analyse des eaux : le ministère de l’Agriculture balade les parlementaires

http://www.eauxglacees.com/Laborato...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 7 janvier 2013

- Le scandale Eurofins : le rapport de la DGS

http://www.eauxglacees.com/Le-scand...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 26 février 2013

- Eurofins : nouveau revers en Bretagne

http://www.eauxglacees.com/Eurofins...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 25 avril 2013

- Lorient : la vengeance d’Eurofins http://www.eauxglacees.com/Lorient-... Les eaux glacées du calcul égoïste, 7 juin 2013

- Eurofins : fin de partie à Clermont Ferrand

http://www.eauxglacees.com/EUROFINS...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 11 octobre 2013

- La méthode Eurofins

http://www.eauxglacees.com/La-metho...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 4 décembre 2013

- Laboratoires publics d’analyse : un sursaut ?

http://www.eauxglacees.com/Laborato...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 4 décembre 2013

- Laboratoires publics d’analyse : quatre départements du Sud Ouest créent "Public Labos"

http://www.eauxglacees.com/Laborato...

Les eaux glacées du calcul égoïste,16 décembre 2013

impression

commentaires

1 Laboratoires publics d’analyse : quatre départements du Sud Ouest créent « Public Labos »

Exemple à suivre certes mais le gouvernement "socialiste" allié à des "écologistes" n’en prend pas le chemin :

http://www.actu-environnement.com/a...

De toutes façons il n’y a plus personne pour contrôler quoi que ce soit : http://www.lagazettedescommunes.com...

Et toujours en Bretagne : si l’Ellé a échappé a GDE elle n’échappera peut-être pas aux ralentisseurs de crues
http://bretagne.france3.fr/2014/01/...
Enfin bon là je tends un bâton à tous les pro microhydraulique et autres gentils propriétaires de moulin...
Bien sûr personne ne pose la question du changement des modes d’occupation des sols agricoles qui laisse beaucoup de sols à nu (le double méfait du maïs : besoin d’eau lors des sécheresses et pas de couverture des sols l’hiver...) et les effets déjà anciens du remembrement...??
Si on commence à aménager les qq cours d’eau encore en bon état on n’est pas près de respecter la DCE (mais c’est comme la directive nitrates visiblement on s’en fout...)

Bonne année quand même...

poste par stormovik - 2014-01-2@22:45 - Répondre à ce message
2 Laboratoires publics d’analyse : quatre départements du Sud Ouest créent « Public Labos »

Sur un plan purement théorique, l’idée est séduisante et louable.
Sur un plan pratique, l’idée est vouée à l’échec :
-  Chaque CG et chaque labo va défendre son pré-carré et la mutualisation ne se fera pas avant les calendres grecques. La logitique « politique » et la logique « technique » vont rarement dans le même sens … les impératifs sont différents …..à tel point que cela frôle parfois la schizophrénie
-  Les agents des labos vont commencer à sentir le vent tourner : plutôt que de subir une « mutualisation forcée et nébuleuse » ils vont demander des mutations en interne au sein de leur CG respectif. Les labo vont se vider de leur compétences techniques avant que la « mutualisation soit effective » …. Ils continueront à fonctionner tant bien que mal avec des contractuels
-  La mutualisation aurait du être faite bien avant le lancement des AO par les ARS …. plus on est au fond du trou (et là …. C’est la fosse des Mariannes) …. plus la pente est dure à remonter.
-  Les sites sont trop éloignés géographiquement pour une mutualisation technique au quotidien.

poste par LDALDA - 2014-01-5@21:18 - Répondre à ce message
3 Laboratoires publics d’analyse : quatre départements du Sud Ouest créent « Public Labos »

De quel "argumentaire" sont tirés ces 4 "éléments de langage" ? Du Cabinet Vae Solis ? Arf !

poste par Luigi34 - 2014-01-10@00:04 - Répondre à ce message
4 Laboratoires publics d’analyse : quatre départements du Sud Ouest créent « Public Labos »

De quel "argumentaire" sont tirés ces 4 "éléments de langage" ? Du Cabinet Vae Solis ? Arf !

Rien de tout cela monsieur ou madame. J’ai simplement fait fait l’expérience de "mutualisations" au sein de LDA ..... et le résultat a toujours été le même : lente et inexorable agonie .....

poste par LDALDA - 2014-01-13@12:22 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!