Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
La présidence du SIAAP déchaîne les appétits
par Marc Laimé, 22 juillet 2021

La conquête par la droite, aux récentes élections, du dernier département encore détenu par le Parti communiste français, le Val-de-Marne, va mettre un terme à une anomalie qui dure depuis près de cinquante ans : le contrôle par ce qui demeurait de l’appareil « Fabien canal historique » du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne, qui épure les eaux usées de 9 millions de Franciliens, plus grand donneur d’ordre européen dans le domaine de l’environnement, doté d’un budget annuel d’un milliard quatre cent millions d’euros…

On s’était accoutumé à retrouver le SIAAP à la rubrique des faits divers : marchés publics sous enquête judiciaire, incendie d’Achères…

(RIP Jean-Charles Nègre...)

Aggiornamento en vue ?

Le résultat des récentes départementales est sans appel.

Le CA du Siaap compte 33 membres, des conseillers départementaux : 12 pour Paris (qui est "en même temps" commune et département), et 7 pour chacun des 3 départements de la petite couronne.

(Autre anomalie, le SIAAP épure aussi les eaux usées de millions d’usagers de la grande couronne, mais leurs élus ne siègent pas à son CA, et le tarif n’est pas le même, cherchez l’erreur...)

A l’issue des élections, noir, passe, impair et manque…

Paris : 7 gauche, 5 droite ;

92 : 6 droite, 1 gauche ;

93 : 5 gauche, 2 droite ;

94 : 5 droite, 2 gauche.

On vous passe les subtilités des modes de calcul, il en existe au moins deux, formellement définis nulle part…

En toute logique, pas comme la dernière fois où la succession de Maurice s’éternisa 9 mois car le regretté Patrick Devedjian voulait nettoyer les écuries d’Augias, mais trouvait devant lui Don Barto et Hidalgo, cette fois ci la droite l’emporte donc haut la main.

Sauf que d’ici au 21 septembre, date du prochain CA, ça s’agite en coulisses.

Déjà deux DGA ont été dégagés en juin, dont Penouel exfiltré au SYCTOM.

Jean-Didier Berthault, conseiller de Paris du 17ème arrondissement, président de la CAO, qui siège aussi à Eau de Paris depuis des lustres, croit son heure arrivée. Sauf que si le PNF venait à se réveiller…

Rachida Dati, elle aussi, s’y verrait très bien (on croit rêver !). Sauf que sa mission à 900 000 euros pour Renault-Nissan la plombe sérieusement depuis la cavale de Ghosn, payée en bitcoins aux deux anciens bérets verts qui l’ont exfiltré du Japon.

https://www.liberation.fr/politique...

Dès lors, incroyable mais vrai, surgit le chevalier blanc, l’impeccable Philippe Dallier, sénateur LR, on dirait RPR, de la Seine Saint Denis, auteur en 2007 d’un rapport sénatorial dans lequel il stigmatisait, à juste titre, les grands syndicats techniques de la région parisienne, principaux vecteurs du retard colossal de la région en matière d’intercommunalité, tare originelle qui n’a fait que s’aggraver depuis la création du Grand Paris des JO et de la spéculation immobilière…

https://www.senat.fr/rap/r07-262/r0...

Un honnête homme, et surtout un homme honnête, à la tête du SIAAP ?

Si notre ami sénateur y parvient c’est un véritable plan Marshall qui l’attend.

Renouer le dialogue avec les personnels et leurs syndicats, indignement traités depuis des années par Olivier et Bedreddine.

Réécrire les statuts du SIAAP comme le souhaitent la Cour des comptes, et désormais le Préfet de région.

Passer d’EPA à EPIC, et gérer l’évolution des statuts du personnel.

Gérer les suites de l’incendie d’Achères, déjà si le rapport Dupont était rendu public, audit que le SIAAP refuse de communiquer aux syndicats...

http://www.andresudrie.com/wp-conte...

(Va encore falloir écrire à Olivier, qui va assurer la transition jusqu’à sa retraite, avant de saisir la CADA…)

Tenir à distance Antoine (Frérot), qui rêve d’une seconde SEMOP à Achères.

Se rabibocher avec Anne (Hidalgo) depuis que la Ville et le SIAAP s’écharpent sur les « baignades en Seine »…

(Les UV vs la poudre de perlinpinpin de l’acide performique...)

Cuba si, Cuba no ? On continue la coop décentralisée (grande pourvoyeuse de séjours aux Caraïbes ou au Vietnam...), ou on arrête ?

Bon courage, monsieur le sénateur.

Lire aussi :

- Yvelines. Achères/Saint-Germain : début des travaux espérés en 2023 à la station d’épuration

https://actu.fr/ile-de-france/saint...

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!