Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
La méthode Eurofins
par Marc Laimé, 4 décembre 2013

Démantelé au printemps 2013 après que l’ARS Bretagne se soit opposée avec succès au renouvellement des marchés d’analyses qu’effectuait la multinationale dans l’ouest, l’ex-laboratoire « Eurofins IPL Bretagne » de Ploemeur dans le Morbihan n’est plus que l’ombre de lui même. Plusieurs anciens salariés ont alerté leur autorité de tutelle, le ministère de la Santé, des graves dévoiements de la « méthode Eurofins », très inquiétante quant aux conditions dans lesquelles l’entreprise continue ailleurs à réaliser, pour le compte des autorités publiques, des contrôles sanitaires de la qualité des eaux.

Dix-sept salariés sur vingt-cinq ont été purement et simplement mis à la porte avec le minimum légal, et ce dans la plus grande indifférence des politiques qui les avaient précédemment vendus à ce groupe peu recommandable.

Personne ne répond au numéro du standard du laboratoire.

Les quelques salariés restants, en sursis, ne vont pas tarder à quitter le navire à la dérive, de gré ou de force.

Plusieurs naufragés témoignent d’une « stratégie d’entreprise », qui est plus que préoccupante pour le contrôle sanitaire de la qualité des eaux, et ont alerté leur autorité de tutelle, le ministère de la Santé, et le COFRAC, l’organisme qui audite les laboratoires :

« Le 2 juillet 2013 la politique ultralibérale d’Eurofins jetait à la rue 17 des 25 employés d’EUROFINS IPL-Bretagne à Ploemeur.

Les compétences et le savoir-faire de ces personnes dans leur laboratoire ne vous a jamais échappé, et vous l’avez toujours souligné, d’audit en audit depuis 1996.

En juillet 2012, lors de sa toute première visite, le DG d’EUROFINS, nous avait « promis » de la casse, selon son expression, et ce malgré sa certitude de remporter le marché de l’ARS sur les 4 départements bretons. Le coup du « discount » n’ayant pas fonctionné, nous allions, de toute évidence, en faire les frais.

Dès lors une véritable entreprise de sape ne tardait pas à produire ses effets. La placardisation de certains des techniciens les plus intègres, le transfert systématique des expertises et des échantillons aux labos de Saverne et de Maxéville, semait vite le trouble parmi nos plus fidèles clients qui ne reconnaissaient plus en nous le partenaire fiable et réactif qui les accompagnait depuis si longtemps. Délais d’analyses interminables, rapports d’essais aux résultats douteux, pertes d’échantillons, mépris et arrogance dans le traitement des réclamations... Tous ces manquements à la déontologie devenaient courants, et le sceau du COFRAC était tout aussi couramment bafoué.

La direction locale est licenciée, une direction à distance est mise en place. Nous sommes seuls et pourtant nous mettons tout notre professionnalisme dans la poursuite de notre activité et dans la reconduite de l’accréditation COFRAC d’avril 2013.

L’entreprise, suite aux audits délicats de ses labos de l’est (imputés à un soit disant terrorisme interne), nous menace en cas de compte rendu défavorable. On a bien compris qu’il faut rendre une copie propre avant de monter à l’échafaud. Quelques initiés, pilotés à distance, sont chargés de faire vivre la méthode et de précipiter le labo dans la médiocrité. Les autres assistent, impuissants, à la dégradation des valeurs originelles.

La nomination d’un « nettoyeur » et l’annonce du plan de restructuration nous cueillent violemment. L’entreprise contourne toutes les règles et ignore les anciennetés, les compétences et les implications. Seuls resteront huit jeunes techniciens sans expèrience.

Ces « élus » devront acquérir en moins d’une semaine toutes les compétences balayées par le plan de licenciement.

L’entreprise table cyniquement sur le professionnalisme et le goût de la transmission des savoirs des futurs licenciés pour que la transition se passe aux mieux.

Bien évidemment il n’en sera rien et, en juillet, du jour au lendemain, nos huit collègues épargnés se retrouvent en charge de multiples tâches dont ils n’ont pas la moindre connaissance. Les exigences de l’accréditation ne sont plus une priorité face au « sauve qui peut » général. Pour autant, pour le respect du client, le laboratoire continue de produire des rapports d’essais sous logo.

Nous savons que ces pratiques ne vous sont pas inconnues et que vos audits les ont déjà mis en évidence sur d’autres sites.

Ce grand groupe analytique français fait le bonheur des financiers et le malheur des pauvres besogneux qui ont fait mauvaise fortune en croisant sa route. Faut-il qu’il en arrive à çà pour briller à la « corbeille » ?

S.V.P le Cofrac. Ne cautionnez pas. »

Lire aussi :

- La loi sur l’eau privatise les services publics (1)

http://www.eauxglacees.com/La-loi-s...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 9 octobre 2007

- Laboratoires publics d’analyse des eaux : la crise

http://www.eauxglacees.com/Laborato...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 22 septembre 2009

- Laboratoires publics d’analyse des eaux : le Val-de-Marne se mobilise

http://www.eauxglacees.com/Laborato...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 25 septembre 2009

- Le monopole caché du contrôle de la qualité des eaux du robinet

http://www.eauxglacees.com/Le-monop...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 23 février 2011

- Le deuxième laboratoire d’analyse des eaux français coulé par la concurrence

http://www.eauxglacees.com/Le-trois...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 24 février 2011

- Laboratoires publics d’analyse des eaux : le ministère de l’Agriculture balade les parlementaires

http://www.eauxglacees.com/Laborato...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 7 janvier 2013

- Le scandale Eurofins : le rapport de la DGS

http://www.eauxglacees.com/Le-scand...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 26 février 2013

- Eurofins : nouveau revers en Bretagne

http://www.eauxglacees.com/Eurofins...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 25 avril 2013

Lorient : la vengeance d’Eurofins http://www.eauxglacees.com/Lorient-... Les eaux glacées du calcul égoïste, 7 juin 2013

- Eurofins : fin de partie à Clermont Ferrand

http://www.eauxglacees.com/EUROFINS...

Les eaux glacées du calcul égoïste, 11 octobre 2013

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!