Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
AU FIL DE L’EAU
LIVRE : « Sale eau de Montreuil », par Karl Danzin
par Marc Laimé, 19 janvier 2014

La célèbre collection éditée par les éditions Baleine vient de publier un nouvel opus (à clé de bouche de lavage…) des aventures du Poulpe, le privé protéiforme aux innombrables auteurs, héritier du néo-polar frenchie des années 80. A lire d’urgence, chacun y reconnaîtra les siens…

« Depuis un mois, le Poulpe est sur un coup : il y a quelque chose de pourri dans le royaume de l’or bleu, à Montreuil. Il semblerait que Méolia, société de distribution de l’eau en Ile-de-France, s’en mette plein les fouilles sur le dos des contribuables. Et çà, le Poulpe, ça l’énerve !

Alors qu’il était sur le point d’obtenir des informations capitales, son principal contact, Adrien Jabarre, un conseiller municipal, est retrouvé occis, kaput, bel et bien refroidi.

Rien ne va plus. Car ce qui était jusque là une affaire qu’il suivait en dilettante prend une toute autre tournure quand il devient le principal suspect du meurtre. S’engage alors une course contre la montre pour prouver son innocence, police à ses trousses et sicaires de la grosse firme non loin derrière.

Mais comme le Poulpe a toujours su ménager plaisir et aventure, c’est accompagné de la belle et militante Juliette qu’il va tout faire pour se sortir de ce nid de guêpes enragées. Et si après tout cela il lui reste un peu de souffle, il rétablira la vérité sur les magouilles de Méolia… »

- « Sale eau de Montreuil », Karl Danzin, Le Poulpe, éditions Baleine, 196 pages, 9,50 euros, janvier 2014.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!