Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FIGURES
« L’eau est un patrimoine de la vie », par Riccardo Petrella
par Marc Laimé, 26 octobre 2010

A la veille de l’ouverture du Forum québécois sur l’eau qui se tenait les 25 et 26 octobre, Riccardo Petrella plaidait pour l’établissement d’une politique internationale de l’eau. Et, localement, il maintient que la propriété publique de la ressource est nécessaire.

Politologue et économiste, fondateur du Groupe de Lisbonne, présentement professeur émérite à l’Université catholique de Louvain en Belgique, auteur de plusieurs livres, Riccardo Petrella est sans doute l’un des plus ardents défenseurs de l’eau comme ressource collective, qu’on ne saurait, à son avis, brader en aucun cas.

« L’eau est un bien commun, rappelle-t-il. C’est un patrimoine de la vie et, à ce titre, l’eau est une richesse collective et non pas une richesse individuelle. Elle nécessite donc une responsabilité collective et cette responsabilité doit s’étendre à tous les aspects concernant l’eau : de sa sauvegarde et de sa durabilité à sa distribution et à son assainissement. On ne peut pas déléguer à des sujets privés la gestion de ces services, car cela consiste en fait à fragmenter une responsabilité qui doit être assumée collectivement. »

Lire l’interview de Riccardo Petrella, publiée dans le quotidien canadien Le Devoir le 21 octobre 2010.

PDF - 224.2 ko
L’eau est une ressource collective. Le Devoir.

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!