Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FLUX
Guide opérationnel sur l’infiltration centralisée des eaux pluviales urbaines
par Marc Laimé, 19 janvier 2022

Ce guide de l’Observatoire de terrain en hydrologie urbaine pour les maîtres d’ouvrage synthétise les résultats et données du projet de recherche ANR Frog qui portait sur la Métropole de Lyon.

Les milieux poreux ou fissurés pouvant contenir de l’eau, les aquifères, abritent des nappes souterraines s’écoulant à des vitesses variables et sur des distances parfois très grandes. Les nappes peuvent passer en-dessous des villes à l’insu de leurs habitants. Pourtant les eaux souterraines couvrent plus de 65% des besoins en eau potable de l’Union Européenne. Leur préservation est donc essentielle. Le maintien de la quantité d’eau présente dans les nappes dépend du phénomène de recharge par les précipitations et par les cours d’eau : la perméabilité des sols aux eaux de pluie est donc primordiale. De ce fait, l’imperméabilisation grandissante des sols, liée principalement au développement urbain, est une menace pour la pérennité de cette ressource.

Depuis 30 ans, face à cette imperméabilisation urbaine, la gestion de l’eau en ville s’est fortement transformée et même réinventée pour mieux respecter et préserver le cycle naturel de l’eau (précipitation, infiltration, recharge). La ville imperméable doit alors se « désimperméabiliser » en refusant le recours systématique au « tout tuyau » au profit de solutions alternatives de gestion des eaux pluviales. Ces ouvrages alternatifs peuvent être centralisés (comme des bassins de décantation et d’infiltration) ou dispersés « à la source » dans le bassin versant au plus près de là où l’eau tombe (noues, tranchées, structures réservoirs, jardin de pluie...).

Mais se pose alors la question de l’impact de ces pratiques d’infiltration des eaux de ruissellement pluvial sur les nappes : quelles conséquences sur la qualité de la ressource en eau et la biodiversité des écosystèmes souterrains ?

https://www.graie.org/graie/graiedo...

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!