Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Grandeur et décadence des grands corps de l’état français
par Marc Laimé, 28 septembre 2008

Saisissant raccourci de l’époque. Un mémoire de DEA d’un brillant anonyme qui décrit par le menu la déliquescence accélérée d’une ingenierie publique qui, depuis Napoléon 1er, présidait impérialement aux mues successives de la doulce France. Mais, désormais, à l’orée du 21ème siècle, les descendants des prestigieuses écoles Polytechnique, des corps des Mines et des Ponts et Chaussées, ont mué en « business angels »... A l’ère du bling-bling triomphant, l’élite hexagonale communie sous l’égide de Guizot : « Enrichissez-vous ! »

Connaissez-vous Sébastien Gourgouillat ?

Moi non plus.

Du moins jusqu’à ce qu’une source bien informée, que nous saluons au passage, nous oriente vers le faramineux mémoire qu’il a soutenu en septembre 2000 à l’Institut d’études politiques de Lyon : « L’Etat, les ingénieurs et l’Union Européenne : La modernisation de l’ingénierie publique. Eléments pour la socio-genèse d’un groupe d’intérêt. »

Deux cent et quelques pages lumineuses, à lire de toute urgence pour qui veut commencer à comprendre le monde qui nous est fait. Et qui s’épanouit désormais sous l’égide de la « Révision générale des politiques publiques » (RGPP), la machine de guerre Sarko-Fillo-Woerthienne, qui se propose rien moins qu’en finir une bonne fois pour toutes avec l’intolérable exception française que constitue l’existence des fameux « services publics à la française »...

N’hésitez pas, téléchargez le mémoire et lisez-le à tête reposée puisque se rapprochent les longues soirées d’hiver. On se s’étonnera pas après lecture que notre homme soit désormais exilé à l’ambassade de France à Washington...

Du mercantilisme considéré comme un des Beaux-Arts

2008, la marchandisation généralisée de toutes les activités humaines dans la tourmente.

Vous avez dit « subprimes » ?

Vous n’aviez encore rien vu.

Mano dans la mano, voici désormais que l’élite de l’élite hexagonale s’adonne à l’ivresse d’un mercantilisme dont même M. Jean-Luc Mélenchon (au hasard) n’aurait pas osé subodorer l’existence.

Kézako ?

« XMP business angels », une discrète plate-forme de « mise en relation » de l’élite française qu’incarnent l’X, les Ponts et les Mines avec des « entrepreneurs... »

Nos grands commis de l’Etat y parrainent et financent, en tant que personnes privées, des start-up en tout genre !

L’honorable chargé d’affaires « Méditerranée » de M. Sarkozy à l’Elysée, ou le très honorable M. Gérard Payen, de Suez, s’honorent de posséder une adresse mail « 4X.org » rattachée à cette plate-forme...

Vous constaterez que : « XMP BUSINESS-ANGELS a pour vocation la mise en relation entre des investisseurs privés personnes physiques (business angels) ingénieurs diplômés originaires de l’Ecole Polytechnique, de l’une des trois Ecoles Nationales des Mines (Paris, Nancy, Saint-Étienne), de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées et des autres Ecoles d’Application traditionnellement associées et des entrepreneurs à la recherche de financement.

Voir la plate-forme "BtoB" XMP BUSINESS-ANGELS

Loin de nous l’idée de voir là dévoiement, conflits d’intérêts, trafic d’influence et autres abominations dont on sait qu’elles n’appartiennent qu’aux oligarques poutiniens !

D’ailleurs, depuis que le Meeddat m’enjoint gentiment de croiser mes sources, après que je me sois récemment inquiété de l’OPA de Veolia sur l’ANC, je me fais évidemment un devoir de souligner que tout cela s’accompagne, bien sur, d’un très haut souci « éthique »...

Et c’est ainsi que la nave va.

Ceci fait,

A SONG :

Arbetlose Marsch – « Le chant des chômeurs »

impression

commentaires

1 Grandeur et décadence des grands corps de l’état français

Des grands corps malades !!!

poste par X - 2008-10-1@15:24 - Répondre à ce message
2 Grandeur et décadence des grands corps de l’état français

Est-il vraiment si extraordinaire que des ingénieurs de haut niveau s’intéressent ou s’impliquent dans le développement des entreprises, en particulier technologiques ? Leur formation scientifique ne semble pas inutile pour ce faire... Second point : attention aux amalgames anti-élitistes (trop) rapides... de nombreux polytechniciens sont enseignants, chercheurs, etc. et ne sont pas franchement des nabbabs croulant sous les stocks options. Et quand bien même, est-il injuste que certains d’entre eux gagnent de l’argent en faisant des affaires, quand des footballeurs gagnent des fortunes pour taper dans un balon ?

poste par X - 2008-10-31@14:34 - Répondre à ce message
3 Grandeur et décadence des grands corps de l’état français

Amalgame, quand tu nous tiens... Si l’on considère que la formation d’excellence dispensée aux susdits est financée sur fonds publics, donc par l’impôt, je ne vois pas à quel titre des fonctionnaires se croient autorisés à "faire des affaires" pour gagner autant que des footballeurs ! Ceci d’autant plus que la contrepartie, et du financement public évoqué plus haut dont ils ont bénéficié, et du statut protégé qui est le leur, les engage statutairement à dédier toute leur énergie au bien commun. Mais ce sont sans doute là autant de vieilles lunes ?

poste par Marc Laimé - 2008-10-31@15:15 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!