Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Gaza : une marche contre le blocus
par Marc Laimé, 6 octobre 2009

Des milliers d’Américains, d’Européens, d’Africains, vont se retrouver à la frontière égyptienne de la bande de Gaza (Rafah), à partir du 27 décembre 2009, un an jour pour jour après le début des bombardements israéliens de la bande de Gaza, afin d’exprimer leur refus d’un siège inhumain, qui affame 1,5 million de personnes depuis plus de trois ans.

La "Gaza Freedom March" est une coalition internationale initiée aux Etats-Unis, projetant de réunir des milliers de volontaires pour dire non au blocus de Gaza, qui célébreront le changement d’année en témoignant de leur attachement aux droits de l’Homme et au droit international.

Conjointement les « Israéliens Contre le Blocus » convergeront au check-point israélien d’Erez. L’objectif est de se retrouver et de marcher dans Gaza pour y fêter avec les familles meurtries, endeuillées, une année que les manifestants emploieront, ensemble, à rendre plus juste, plus humaine.

logo

L’eau, enjeu stratégique du conflit israëlo-palestinien

La « guerre de l’eau » entre Israël et la Palestine est au cœur du conflit depuis un demi-siècle.

Israël contrôle l’intégralité de l’approvisionnement en eau des territoires occupés palestiniens.

Il y a organisé délibérément un partage inégal des ressources en eau. Israël détourne 75% des ressources en eau des territoires occupés, n’en laissant que 25% aux Palestiniens.

La consommation moyenne en eau par habitant d’un Israélien est 5 fois plus importante que celle d’un Palestinien.

Outre ce rationnement, les Palestiniens sont aussi victimes de destruction de puits, de canalisations d’eau et d’assainissement effectués par l’armée israélienne.

Israël n’a cessé d’implanter des colonies dans les territoires occupés, au plus près des ressources en eau, voire les a détournées à son profit.

La surexploitation des puits dans la bande de Gaza entraîne une pollution et une salinité qui rend l’eau impropre à la consommation domestique.

Ce contingentement imposé par Israël rend tout développement impossible dans les territoires occupés, met en cause la survie des Palestiniens et provoque de graves problèmes sanitaires.

Dans un rapport rendu public le 14 septembre 2009, le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), soulignait, qu’après la récente incursion israélienne à Gaza, les réserves d’eau souterraines, dont dépendent 1,5 million de Palestiniens pour l’eau potable et l’agriculture risquent de s’effondrer en raison de nombreuses années d’extraction excessive et de la pollution qui a été aggravée par le récent conflit.

« A moins que la tendance ne soit inversée immédiatement, les dégâts pourraient être ressentis pendant des siècles. La nappe phréatique étant un continuum entre l’Egypte et Israël, toute action (devra) être coordonnée avec ces deux pays. »

La marche internationale de décembre 2009

S’inspirant des initiatives du Free Gaza et de Viva Palestina, la marche est une manifestation pacifique, qui s’inspire de décennies de résistance palestinienne non violente.

De nombreuses associations en France sont parties prenantes de ce projet, avec CAPJPO-EuroPalestine, qui propose une prise en charge complète, en coordination avec les organisateurs, pour un voyage prévu du samedi 26 décembre 2009 au samedi 2 janvier 2010.

Le coût total du voyage est de 800 euros, comprenant le vol aller-retour de Paris au Caire, le transport jusqu’à Rafah, l’hébergement et l’alimentation durant la semaine. Un acompte de 150 euros est demandé pour l’inscription.

Le reste de la somme est à verser au plus tard le 10 décembre 2009. Les personnes qui approuvent cette initiative, mais sont dans l’incapacité de se joindre à la marche, peuvent la soutenir et contribuer à son succès par leur aide financière.

Leurs dons permettront à davantage de volontaires de participer au voyage. Ils peuvent les adresser également à CAPJP0-EuroPalestine, 16 bis rue d’Odessa. 75014 Paris.

Inscrire au dos des chèques : "marche pour Gaza", et préciser "inscription" ou "soutien".

Un reçu fiscal, pouvant donner lieu à une déduction fiscale de 60 % sur la déclaration d’impôt de 2010 sera envoyé à chaque donateur avant la fin de l’année 2009.

De nouvelles précisions seront régulièrement disponibles sur le site de CAPJPO-Europalestine, concernant aussi bien le programme, le nombre d’inscrits au niveau international et français, le montant des dons recueillis, les noms des personnalités qui participeront à la marche, les démarches à faire pour l’obtention des visas...

Pour toute question complémentaire :

info@europalestine.com

Concert de soutien le 7 octobre à Paris

Le mercredi soir 7 octobre 2009, à partir de 19 H 30, deux grands musiciens de jazz, le saxophoniste Gilad Atzmon et le pianiste Frank Harrison (Grande-Bretagne), donneront un concert à la librairie Résistances, au profit de la Marche pour Gaza.

Entrée 10 euros.

Contact :

Librairie Résistances

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!