Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
VAGUES
Focus sur le traitement des eaux usées, par France Nature Environnement
par Marc Laimé, 7 septembre 2018

Dans son édition de juillet 2018, la Lettre Eau de FNE propose un dossier sur le traitement des eaux usées en France, qui témoigne que la situation est encore loin d’être idéale, ce qui laisse songeur quand on sait que des milliards d’euros ont été engloutis dans cette affaire depuis des décennies, et ce n’est pas fini, à voir les promesses délirantes des « Assises de l’eau » sur lesquelles nous reviendrons prochainement.

A propos de ces fameuses « Assises » FNE ne cache d’ailleurs pas ses inquiétudes en la matière.

Et s’inquiète à juste titre par ailleurs du scandale de la nouvelle « cartographie des rivières », opération scandaleuse initiée par l’ambassadrice des pingouins, qui a permis à la FNSEA de faire disparaître, dans certains départements, avec l’appui des préfets, jusqu’à 30% des cours d’eau, opération dont FNE souligne à juste titre qu’elle est par ailleurs totalement illégale.

Bref, pour en revenir au dossier eaux usées du 80ème numéro de la Lettre eau, il intéressera toutes celles et tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur un sujet moins médiatisé que celui de l’eau potable, et pourtant tout aussi important, sinon plus.

PDF - 3.1 Mo
Le traitement des eaux usées, Lettre Eau n° 80, juillet 2018 -.

Dans le prolongement dudit dossier, on pourra prendre connaissance de l’étude menée dans le bassin Adour Garonne sur les zones de rejet végétalisées (ZRV), évoquées dans le Lettre eau précitée :

- Recommandations pour la conception et la gestion des ZRV :

http://oai.eau-adour-garonne.fr/oai...

- Suivi et évaluation de l’efficacité des ZRV :

http://oai.eau-adour-garonne.fr/oai...

impression

commentaires

1 Focus sur le traitement des eaux usées, par France Nature Environnement

A plusieurs reprises, vous associez la cartographie des cours d’eau à la FNSEA qui aurait fait « disparaître des kilomètres de cours d’eau » ; ces cours d’eau se seraient-ils volatilisés ? Plus sérieusement et pour être précis : l’administration a repris dans sa définition du « cours d’eau » ce que dit la jurisprudence constante. Point.
Or les cartographies départementales, réclamées à bon escient par Ségolène ROYAL, sont encore fausses. Les DDT-AFB continuent à considérer « cours d’eau » un écoulement d’eau qui ne recueille pas les trois critères cumulatifs ; et là, c’est le pot de terre contre le pot de fer dans un dialogue de sourds et de très mauvaise foi.
Des maires et des paysans ont été condamnés. Grâce à la FNSEA, ce sujet a été enfin entendu, mais la marge de progrès reste considérable pour que l’administration respecte la loi.
Il n’est pas exact de prétendre que c’est l’action de la FNSEA qui aurait supprimé des cours d’eau. C’est bien elle par contre qui s’est indignée avec tout son poids. Et il faudrait refaire une indispensable piqûre de rappel.
Quant à l’appréciation de FNE sur ce qui serait légal ou illégal, elle est tout aussi erronée que la cartographie des cours d’eau.

poste par Rivière - 2018-09-9@00:14 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!