Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Eaux usées urbaines : traiter les micropolluants sans faire exploser les coûts : un défi à la portée des stations d’épuration
par Marc Laimé, 22 octobre 2020

La revue EIN vient de publier une étude dédiée au défi du traitement des micropolluants dans les STEP existantes.

A ce jour, aucune réglementation en France n’impose d’aménagement pour le traitement des micropolluants dans les eaux usées urbaines. Les stations d’épuration n’ont pas été conçues pour traiter ces substances présentes à faible concentration et à l’heure actuelle, la réglementation ne le leur impose pas. Des technologies de traitement tertiaire ont bien été mises au point. Mais leur caractère non obligatoire ou leur coût freinent aujourd’hui leur adoption. Faut-il miser plutôt sur la réduction à la source et une optimisation des traitements conventionnels ? Ou légiférer ?

https://www.revue-ein.com/article/e...

impression

commentaires

1 Eaux usées urbaines : traiter les micropolluants sans faire exploser les coûts : un défi à la portée des stations d’épuration

Intéressant, même si comme d’habitude dans EIN, on est plutôt dans une démarche d’information commerciale... et de vente par des majors du secteur de technologies de traitement.

Attention à ne pas sous estimer le coût, quand des gens sont très affectés par 5€ par mois d’APL, on ne peut prendre des 17 cts/m3 à la légère... et quid des petites stations ?

Espérons qu’on sera plus performants sur le blocage à la source, voire des responsabilités élargies des producteurs réellement affectées au monde de l’eau.

poste par X - 2020-10-23@10:07 - Répondre à ce message
vous aussi, reagissez!