Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Lozère : distribution d’eau potable et mise en danger de la vie d’autrui
par Marc Laimé, 12 septembre 2022

Le président de l’Association Causses-Cévennes d’action citoyenne (ACCAC) vient de déposer une plainte contre X auprès du Procureur de la République de Mende, en Lozère, pour mise en danger de la vie d’autrui pour distribution d’eau destinée à la consommation humaine impropre à la consommation.

L’affaire repose sur un véritable travail de bénédictin ! Le recollement des synthèses annuelles d’analyse de la qualité de l’eau des 671 unités de distribution d’eau (UDI) de la Lozère, obtenues après force démarches, y compris des saisines de la CADA.

Ces analyses sont de la responsabilité des Agences régionales de santé (ARS) qui, contrairement à ce que l’on imagine, les sous-traitent pour l’essentiel à des multinationales privées, qui détiennent de ce fait un véritable monopole dans l’Hexagone.

On reste effaré à la lecture des synthèses reproduites dans la copie de la plainte reproduite ci-après, attestant de dépassements de normes de qualité quasi-systématiques, qui n’empêchent aucunement la distribution de cette eau aux usagers.

Il est vrai que les autorités préfectorales peuvent accorder des dérogations de 3 fois 3 ans aux collectivités concernées, le temps d’une « remise aux normes », ce qu’ignorent les usagers concernés…

Voir la plainte :

http://www.accac.eu/Histoire-d-eau/...

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!