Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
FLUX
Deuxièmes Etats généraux de l’eau du grand Sud-Ouest : Eau et santé
par Marc Laimé, 5 mars 2009

La seconde édition des « Etats généraux de l’eau du grand Sud-ouest », dont le sujet était : « Qualité de l’eau et santé » s’est tenue à Toulouse le samedi 28 février 2009.

Une trentaine d’associations, représentant les usagers domestiques, les défenseurs de l’environnement, ainsi que des comités locaux d’Attac, venues de la Haute-Garonne, mais aussi de Montpellier, Sète, Perpignan, Carcassonne, Condom, Libourne, Pau, Orthez... et même Quimper, ont travaillé pendant sur un grand nombre de thèmes.

- Compte rendu des actions menées en 2008 pendant les municipales et le reste de l’année.

- Gestion politique de la ressource en eau dans les agences de l’eau, où la place des usagers domestiques est quasiment nulle.

- Pollutions et leurs conséquences sur la santé humaine.

- Projet d’organiser des coordinations régionales d’associations par bassins.

Les deux intervenants, Gérard Borvon président de S-EAU-S de Bretagne et Claude Danglot, médecin, ex-ingénieur hydrologue au Laboratoire des eaux de Paris, n’ont guère rassuré sur l’état des eaux brutes françaises, ni sur la qualité réelle de l’eau du robinet, même quand celle-ci apparaît satisfaisante d’un point de vue des normes en vigueur.

Les États Généraux se sont conclus par la validation d’une plate-forme (voir ci-après).

Ce texte est le résultat d’un projet préparatoire présenté par Eau Secours 31 il y a quelques mois, en toute connaissance de ses insuffisances. Il a été nourri et amélioré grâce aux débats menés autour des excellentes interventions de Gérard Borvon et Claude Danglot.

Cette plate-forme, bien qu’incomplète, se veut un outil utile pour les associations présentes, et au-delà, celles qui s’y reconnaîtraient, pour agir auprès des instances décisionnaires des politiques de l’eau (agences de bassin, élus, etc…)

Il faut souligner également la volonté des participants de poursuivre la construction de coordinations régionales par bassin versant.

L’exemple récent du collectif Cap’ Eau en Adour Garonne en est la plus récente et dynamique illustration.

Contact :

claude.marc1@free.fr

Word - 47.5 ko
La plate-forme "Eau et santé"

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!