Vous voyez ce message parce que votre navigateur ne peut afficher correctement la mise en page de ce site. Effectuez une mise à jour vers un butineur qui supporte les standards du web. C'est gratuit et sans douleur.

NE PAS CLIQUER
LES EAUX GLACÉES DU CALCUL ÉGOÏSTE
REMOUS
Agglo de Montpellier : 400 000 euros de concertation bidon pour reconduire Veolia
par Marc Laimé, 15 janvier 2013

Nombre de collectivités organisent désormais des simulacres de « concertation » pour légitimer le choix de la DSP, et de Veolia, Suez ou Saur, en lieu de la gestion publique plébiscitée par les usagers. A Montpellier, la Communauté d’agglomération, toute entière mobilisée pour garantir la pérennité de « Veolialand » passe les bornes, et claque 400 000 euros dans un simulacre affligeant qui tourne en eau de boudin…

Les chiffres choc de la "concertation" chic parlent d’eux mêmes : la conférence de consensus (sic !) fait Pssschittt !

- 400 000 habitants sur l’Agglo (31 communes), 500 appels téléphoniques d’invitations ciblées, 25 sélectionnés, 20 présents, 14 présents à la 3ème séance…

Soient des pertes de charge de 11/25 = 44%, ou l’équivalent du taux de fuites d’eau sur réseaux de Nîmes (SAUR) ou de Perpignan (Veolia).

On reste dans les normes.

- 1 paneliste pour 28571 habitants (0,0035 %) ;

- 5 vigiles pour bloquer les manifestants du Collectif pour la Régie Publique de l’Eau à Montpellier le 12 février. C’était une concertation large et ouverte, faut-il le rappeler.

- 5 vigiles à 800 Euros/jour (le 12 janvier) = 4000 Euros TTC soit 285 Euros/paneliste/1 jour !

- Marché public de la "concertation" : 400 000 Euros de bons de commande, soit 1 Euro par habitant et 28 571 Euros par panéliste résiduel (locaux et 8 livraisons de traiteur non compris).

Heureusement que Veolia vient de nommer comme directeur Serge Bourdon, celui qui a perdu la DSP Eau brute en Martinique…

impression

pas de commentaire. ajoutez le votre!